Love it,or leave it alOne

Just FaBolOus.Don’t try to understand me,you can’t.

4 septembre, 2009

The one,it’s over…

Classé dans : Non classé — kayley @ 16:05

C’est le vent qui agite la moindre feuille dans chaque arbre.C’est une myriade de gouttelettes,incrustées sur la vitre.C’est l’écran bleui derrière lequel ils vivent et meurent,se combattent et s’étreignent,s’aiment et se déchirent.Paris est gris,gris comme l’écran de brume qui flotte sur nos têtes,alors que deux trains se croisent dans un crissement hautain.La foule est dense,anonyme et menaçante.Ils courent,Dieu seul sait vers où,elle presse le pas,absorbée par une préoccupation inconnue.Ce ne sont que talons hauts qui claquent,portables qu’on allume,regards qui se croisent,se recroisent et s’évitent.L’Amour gêne,partout et tout le temps.Ils s’embrassent à chaque coin de rue,au détour d’un couloir,entre deux métros,et nous infligent le spectacle insipide et déroutant de leurs amours.Tant de mièvrerie me tue,et je hausse le son dans le casque.Joss Stone décline le L.O.V.E.,la voix veinée de soul.Belle à en pleurer.Mon maquillage n’est plus qu’une idée abstraite,j’ai des noeuds dans les cheveux et si peu dormi.Encore une nuit passée dans un lit étranger,un énième corps pesant sur le mien.J’ai bu,dansé,et ri.Perdant un vêtement après l’autre pour finir dans ses bras,nue comme au jour de ma naissance.L’acte,fut médiocre en lui même,mais l’alcool adoucit tout,embellit tout,dissimule tout.J’ai joui de ce sexe inconnu dans le mien et me suis lovée contre lui,l’esprit déjà ailleurs.Quel rôle excitant que celui de la Maîtresse.Nul ne me retient,nul ne m’attache,nul ne me dresse.Le temps où je recollais à la super Glu les morceaux de mon coeur épars est révolu.Ladies,Gentlemen,keep your eyes please.Vos hommes sont les miens,désormais.Tiens,un rayon de soleil.Il est bleu,comme ce sourire torve plaqué sur ton visage.Je chausse mes lunettes.Je suis belle,même quand je suis épuisée d’alcool et de sexe.Et toi,tu es jalouse!

 

Laisser un commentaire

 

je t'aime |
L'illusion: Entre amour et ... |
ortorexico-boulimicus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le crocophilou
| poèmes
| Hystoria...histoire de...